Le Musée Juif de Belgique présente l'exposition-événement « Passage. Textiles & Rituels » avec trois parcours complémentaires

Charlemagne Palestine, les collections textiles du musée, et un laboratoire contemporain de performances

Passage ​
Textiles & Rituals ​
15.03 – 01.09.24 ​
Musée Juif de Belgique

Conférence de presse : 14 mars à 11h


Dernière exposition du Musée Juif de Belgique avant la fermeture pour travaux fin 2024, Passage est une réflexion sur l’idée de transformation. Elle explore la manière dont le spirituel se mêle à la vie profane, comment le rite s’allie à l’ordinaire, ce qu’il se passe quand l’intime et le collectif se nouent.

L’exposition se compose de trois parcours complémentaires. Le premier nous plonge dans l’univers de Charlemagne Palestine. Dans une installation intitulée « AA BATT BEARR BARR MITZVAHH INN MESHUGAHLANDDD », l’artiste réinterprète le passage à l’âge adulte dans la tradition juive. Ancré dans l’héritage du schmattès, mot yiddish qui désigne le chiffon ou la fripe, il réinvente les gestes de collecte, de couture et de raccommodage du tissu qui marquent l’histoire des mondes juifs.

En écho aux assemblages de Charlemagne Palestine, le deuxième parcours propose un dialogue autour du textile, en croisant les collections du Musée Juif de Belgique, celles du Centre de la Culture Judéo-Marocaine et les interventions de quatre artistes contemporains : Jennifer Bornstein, Richard Moszkowicz, Elise Peroi, Arlette Vermeiren. Ce jeu d’associations libres rappelle que le travail du textile est, en soi, une pratique rituelle. La place des femmes y est centrale. Il montre aussi que les tissus ne sont jamais de simples parures : ils sont tour à tour des lieux de mémoire, les symboles d’une célébration, ou des accès au sacré.

À travers un programme de performances, le troisième parcours interroge la résurgence contemporaine des croyances et des rites. Hilal Aydoğdu, David Bernstein, Barbara Salomé Felgenhauer, et Zinaïda Tchelidze repensent ici l’espace muséal, pour créer un laboratoire intime et sensoriel, dans une tentative de réenchantement du monde.

Geste symbolique, Passage n’est pas seulement le point final d’un programme d’expositions déployé dans ce bâtiment depuis plus de vingt ans. Cette exposition est aussi un questionnement sur le nouveau Musée Juif à venir, qui imaginera, lui aussi, de nouvelles formes de passage.


"Dans le contexte géopolitique actuel, incarner un Musée Juif relève d’un défi que ce soit pour remplir notre mission, qui consiste à sensibiliser notre public à l’histoire et aux cultures juives, mais aussi et surtout, pour réaffirmer nos valeurs d’inclusion et d’ouverture. À rebours des discours binaires, le Musée Juif de Belgique se positionne comme une institution qui continue à jeter des ponts vers d’autres cultures. Dans cette volonté, l’exposition « Passage » permet une double évocation : celle de la transformation muséale à venir, et celle, plus métaphorique, de l’idée de la circulation et du mouvement." ​
— Barbara Cuglietta, Directrice du Musée Juif de Belgique

Contact presse

Micha Pycke
Club Paradis
[email protected]
+32 (0)486 680 070


 

 

À propos de Club Paradis | PR & Communications