Le Musée Dhondt-Dhaenens organise un gala à emporter inédit, conçu par l’artiste Rirkrit Tiravanija

Le Musée Dhondt-Dhaenens organise un gala à emporter inédit, conçu par l’artiste Rirkrit Tiravanija

Pour soutenir le musée et pour remplacer sa garden party annuelle, le Musée Dhondt-Dhaenens avait organisé une dernière exposition surprenante avant le début de ses travaux de rénovation : une exposition collective d’accès gratuit, où toutes les oeuvres peuvent être achetées, soit par l’intermédiaire des galeries participantes, soit lors de la vente aux enchères organisée au musée par Christie’s le 14 novembre. 

Bien que les œuvres des 35 différents artistes qui seraient inclus dans l'exposition soient toujours en vente (pour plus d'informations, voir ce lien), les nouvelles mesures ont rendu impossible l'organisation d'une vente aux enchères.

Voilà pourquoi le MDD organise un gala à emporter inédit, conçu par l’artiste Rirkrit Tiravanija. Pour soutenir le MDD, Tiravanija et le grand chef Antto Melasniemi ont concocté une sélection de trois recettes originales de dim sum. Chaque commande consiste en de 9 dim sum, présentés dans une boîte monogrammée réutilisable, dans une édition limitée à 500 exemplaires.

Pour compléter l'expérience, chaque commande donne accès au gala en ligne à partir de 19h, introduit par Tirivanija et Melasniemi, suivi des conférences d’Agniya Mirgorodskaya (fondatrice Biennale internationale d’art contemporain de Riga) et de Chris Dercon (directeur Grand Palais Paris).

Commandez ici, choisissez votre point de collecte préféré parmi un réseau d’organisations culturelles partenaires: MDD (Deurle) ou AAIR (Anvers), Établissement d’en face (Bruxelles), KAAP (Ostende).

HOPE HAS NO RIGHT ANGLES
Take-Out Gala par Rirkrit Tiravanija
SAMEDI, 14 NOVEMBRE 2020⎜COLLECTE : 10H–22H⎜GALA EN LIGNE : 19H–21H
Plus d'informations
ici

 

 



Plus d'infos sur l'exposition

Avec Prelude: Melancholy of the Future, le Musée Dhondt-Dhaenens présente une dernière exposition surprenante avant le début de ses travaux de rénovation. Prelude: Melancholy of the Future est une exposition collective d’accès gratuit, où toutes les oeuvres peuvent être achetées.

L’exposition, avec des oeuvres de 35 artistes, dont Meriem Bennani, Edith Dekyndt, Kasper Devos, Anna Bella Geiger, Thomas Hirschhorn, Atelier Van Lieshout, Jonathan Meese, Laure Provost et Rinus Van de Velde, vise à soutenir le musée, mais aussi les artistes exposants et, dans bien des cas, leurs galeries. 

Le musée a conscience que l’équilibre entre intérêts publics et privés est difficile à maintenir, mais cette année 2020 sans précédent lui a permis de remettre en cause quelques hypothèses souvent formulées derrière les façades des musées: les institutions publiques ne vivent pas en vase clos, sans apport privé, de même que la culture ne peut se passer de la politique. 

Pour le Musée Dhondt-Dhaenens, cette année marquée par le virus est également synonyme de changements radicaux, avec l’approbation de la rénovation tant attendue, qui commencera en décembre 2020, des modifications dans le personnel et la direction, et surtout la transformation de la garden-party annuelle de collecte de fonds en une exposition de bienfaisance.  

Prelude: Melancholy of the Future a débuté par une invitation à certains artistes et galeristes, sur la base de leurs rapports passés et/ou futurs avec le MDD, ou parce que leurs oeuvres s’accordent avec l’idée d’anticipation. Comme introduction à l’avenir du MDD,  Prelude: Melancholy of the Future reconnaîtra également les nombreux efforts quotidiens qui ont fait du musée ce qu’il est. 

Artistes :

  • Ida Barbarigo (1925-2018, Italië) 
  • Meriem Bennani (1988, Marokko) 
  • Pierre Bismuth (1963, Frankrijk) 
  • Katinka Bock (1976, Duitsland) 
  • Manon de Boer (1966, Nederland) 
  • Lucia Bru (1970, België) 
  • Michael Dean (1977,Verenigd Koninkrijk) 
  • Edith Dekyndt (1960, België) 
  • Kasper De Vos (1988, België) 
  • Lieve D’hondt (1963, Duitsland) 
  • David Douard (1983, Parijs) 
  • Jeronimo Elepse (1975, Spanje) 
  • Luca Frei (1976, Zwitserland) 
  • Ryan Gander (1976, Verenigd Koninkrijk) 
  • Anna Bella Geiger (1933, Brazilië) 
  • Thomas Hirschhorn (1957, Zwitserland) 
  • Chris Huen Sin Kan (1991, Hong Kong) 
  • Gary Hume (1962,Verenigd Koninkrijk) 
  • Patricia Leite (1955, Brazilië) 
  • Atelier Van Lieshout (1963, Nederland) 
  • Jonathan Meese (1970, Japan)
  • Bjarne Melgaard (1967, Australië) 
  • Philip Metten (1977, België) 
  • Yuko Nasaka (1938, Japan) 
  • Antonio Obá (1983, Brazilië) 
  • Hans Op de Beeck (1959, België) 
  • Shahpour Pouyan (1979, Iran) 
  • Laure Prouvost (1978, Frankrijk) 
  • Tal R (1967, Israël)
  • Magali Reus (1981, Nederland) 
  • Giangiacomo Rossetti (1989, Italië) 
  • David Tremlett (1945, Verenigd Koninkrijk) 
  • Rinus Van de Velde (1983, België) 
  • Paul Van Hoeydonck (1925, België) 
  • Richard Venlet (1964, Australië) 

Catalogue 

À l’occasion de cette exposition, le MDD publie un catalogue qui complète les 49 oeuvres par un regard critique sur le passé ou un aperçu de l’avenir.  En guise de clin d’oeil, le catalogue reprend le format du magazine ‘MDd Museum Doordacht’, réalisé entre 2006 et 2011 par feu Tanguy Eeckhout.

Rédaction: Antony Hudek, Laurens Otto
Coordination: Laurens Otto, Rik Vannevel, Monique Famaey
Avec des contributions de Frank Benijts, Oscar van den Boogaard, Edith Doove, Lieve D’hondt, Antony Hudek, Sibran Sampers.
Conception: Chloé Dhauwe et Jef Cuypers
Impression: Cassochrome