Le MACS organise une exposition rétrospective de l’artiste belge Johan Muyle

Le MACS organise une exposition rétrospective de l’artiste belge Johan Muyle

Le MACS organise une exposition rétrospective de Johan Muyle, l’un des artistes belges les plus importants de sa génération.

De ses modestes assemblages fabriqués avec l’aide des artisans des rues de Kinshasa à ses motos customisées en passant par ses peintures monumentales confiées aux peintres affichistes de Mumbai, l’œuvre de Johan Muyle s’est nourrie de ses nombreuses rencontres et collaborations à travers le monde.

Les savoir-faire, les croyances, les rituels, les imageries et les contes populaires qu’il y découvre alimentent son intérêt pour l’altérité et sa foi en un humanisme pourtant maltraité. Par le biais d’assemblages motorisés, d’aphorismes cryptés ou d’œuvres performatives, Johan Muyle réalise des allégories énigmatiques qui nous interpellent sur l’état du monde et ses contradictions.

Réagissant à l’actualité, il s’empare et détourne ainsi des faits divers et des événements historiques dans le but de dénoncer la vanité humaine, la barbarie des gouvernements et l’hypocrisie des religions et de la société du spectacle, mais aussi de montrer, comme le disait Jean-Luc Godard, que « la civilisation est dans les peuples », en célébrant par exemple ces héros de la révolution et de la résistance que représentent à ses yeux ‘les mères de la place de Mai’ en Argentine ou encore les ‘Moustache Brothers’ en Birmanie.

Présentant des sculptures emblématiques (L’Impossibilité de régner, 1991), des installations revisitées (Singin’ in the Rain, 2008) ou jamais montrées en Belgique (Rien ne s’y oppose, 2010) aussi bien que des assemblages récents (De Spinario -Le Tireur d’épine, 2017), l’exposition No Room for Regrets a été conçue par l’artiste lui-même comme un parcours immersif et interactif à travers les principales périodes de son œuvre et en dialogue avec l’architecture du musée.


MACS
Johan Muyle
No Room for Regrets
29 novembre 2020 - 18 avril 2021

Conférence de presse : 27 novembre 2020, 11:00
(Nous suivons les mesures de près et nous adapterons - si nécessaire - le déroulement et l'organisation de la conférence de presse afin de garantir la sécurité de tous).


MACS

Situé sur le site de l’ancien charbonnage du Grand-Hornu (classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO), le Musée des Arts Contemporains de la Fédération Wallonie-Bruxelles (MACS) a ouvert ses portes en 2002. Avec le centre d’innovation et de design (CID), il constitue un des pôles culturels axés vers la pluridisciplinarité des arts. 

Outre la constitution d’une collection riche de plus de 450 œuvres, le musée développe un vaste programme d’expositions d’envergure internationale, tantôt monographiques (Tony Oursler, Anish Kapoor, Christian Boltanski, etc.) tantôt thématiques (Sisyphe, Le Jour se lève ; S.F. Art, science & fiction ; Rebel Rebel, Art + Rock, etc.). 

Le MACS organise également d’ambitieuses résidences d’artistes conduisant à des productions d’œuvres spécifiques en lien avec un axe important de sa programmation : la mémoire. Ainsi, en 2017, l’artiste américaine LaToya Ruby Frazier a réalisé une large enquête photographique sur l’histoire des mineurs du Grand-Hornu. En 2019, c’est l’artiste néerlandaise Fiona Tan qui investigua les archives de l’utopiste Paul Otlet conservées au Mundaneum. 

Par ailleurs, le MACS attache une attention particulière à la médiation culturelle, à la publication d’ouvrages et à l’édition de lithographies. 


Communiqué de presse MACS_CP Johan Muyle FR.pdf - 4 MB