Le M HKA rouvre ses portes à partir de demain, mardi 19 mai, avec des mesures de sécurité et une paroi en plexiglas de l'artiste Anne-Mie Van Kerckhoven

Le M HKA rouvre ses portes à partir de demain, mardi 19 mai, avec des mesures de sécurité et une paroi en plexiglas de l'artiste Anne-Mie Van Kerckhoven

Le M HKA rouvre ses portes à partir de demain, mardi 19 mai, avec bien entendu la plus grande attention pour la sécurité sanitaire de ses visiteurs et de son personnel. Le musée est ravie d’à nouveau pouvoir accueillir ses visiteurs, parce que notre santé sociétale n’est pas uniquement une affaire de santé physique et parce que les espaces publics libres et sûrs que sont les musées symbolisent l’importance d’une société mentalement saine et en font partie intégrante.

Le M HKA va au-delà des mesures de sécurité imposées par le Conseil National de Sécurité et dans cette première phase, n’ouvre que le rez-de-chaussée et le deuxième étage avec leurs grands espaces. Le musée restera largement sous le taux maximal de visiteurs que les directives du Conseil de Sécurité le permets d’accueillir. Le M HKA travaille avec un système de tranches horaires et de quota de visiteurs pour répartir les visiteurs au cours de la journée. Aux visiteurs qui achètent leur billet en ligne, le musée demande de choisir une tranche horaire et de visiter le musée dans ce créneau de deux heures. Ainsi, il n’y aura jamais trop de gens, ce qui assure une visite confortable. La première semaine, le M HKA commence par un maximum de 150 visiteurs par jour, c.-à-d. 50 visiteurs par tranche horaire. Ensuite, le musée évaluera chaque semaine la capacité et le fonctionnement du musée et les adaptera au fur et à mesure. Ainsi, le musée peut en permanence suivre de près la situation et agir en concordance avec la réalité du musée, conformément aux directives du Conseil National de Sécurité.

Bart De Baere, directeur général du M HKA :

« La sécurité sanitaire est notre priorité à tous en ce moment, et cela vaut bien entendu pour le dispositif mis en place au M HKA, mais nous estimons que le défi va au-delà. À court terme, on peut l’énoncer comme suit : comment transformer cette situation modifiée en une expérience confortable et plaisante ? Certes, il faut assurer la sécurité, mais il nous faut aussi prendre la nouvelle situation à bras-le-corps et l’accueillir avec enthousiasme. Et il nous faut surtout emporter les réflexions menées pendant l’impasse du confinement et ainsi veiller à ne pas seulement essuyer des pertes, mais à nous focaliser avec davantage d’acuité encore sur nos valeurs essentielles, sur l’attention que nous portons à notre écosystème et à un fonctionnement muséal durable. »

Un plexi artistique d'Anne-Mie Van Kerckhoven

Le M HKA a demandé à l’artiste anversoise Anne-Mie Van Kerckhoven de donner un contenu artistique à la désormais incontournable paroi en plexiglas installée à l’accueil. Le résultat offre une présence subtile, sensible, à la fois délivrée de la froideur clinique avec laquelle de tels panneaux en plexiglas se sont récemment insinués dans notre société, tout en laissant ce plexiglas être présent. L’intervention artistique est le fruit d’une question qui taraude Van Kerckhoven depuis des années : la question de la forme de la perfection. Le carré est souvent considéré comme un « idéal », précisément en raison de ses dimensions égales. Cela vaut aussi pour la sphère, qui fait référence au soleil, à la Terre, à la lune… Partant de sa question sur le rapport entre les deux, Van Kerckhoven a commencé à transformer des représentations carrées en sphères. À l’accueil du M HKA, trois exemplaires flottent dans l’espace. Il s’agit d’images puissantes, autonomes qui flottent dans l’espace et qui évoquent la possibilité d’un sens fondamental, le changement et la relation entre la biologie et le système. L’œuvre, réalisée à la demande du M HKA, a entre-temps intégré la collection permanente du musée.

Story image

La réouverture de l'exposition d'Els Dietvorst

Lorsque le musée rouvre, le mardi 19 mai, le M HKA présente l’urgence sociétale d’Els Dietvorst – plus à propos que jamais en ce moment – qui comporte non seulement de magnifiques œuvres, mais attache aussi toute son importance à la collaboration, la solidarité et la constitution de communautés. Durant sa quarantaine forcée en Irlande, Dietvorst a réalisé deux nouvelles sculptures que le M HKA a intégrées dans l’exposition. La critique de la mondialisation très bien étayée de l’artiste Allan Sekula est aussi extraordinairement pertinente : il y a très longtemps déjà, Sekula attirait l’attention sur l’importance que prenaient le dépavillonnement et les transports à bas coûts qui permettent la délocalisation de la production, dont le bien-fondé constitue l’une des multiples questions sociétales qu’il va falloir se poser. Et dans l’espace IN SITU, Tramaine de Senna présente la surabondance matérielle symbolique de notre société de consommation actuelle.


Les mesures

Pour permettre à chacun une visite au M HKA aussi agréable que possible tout en garantissant la sécurité sanitaire, le M HKA demande aux visiteurs de bien vouloir tenir compte d’une série de mesures qui figurent sur le site internet et que le musée communique clairement dans les étapes suivantes. Parmi ces éléments, il y a, entre autres, les requêtes suivantes :

  • Le M HKA demande aux visiteurs d’acheter leur billet à l’avance sur notre site internet, même si nous prévoyons une solution alternative pour les visiteurs qui n’en ont pas la possibilité. Ceux-ci sont toujours les bienvenus à l’accueil, mais on ne peut y payer qu’avec Bancontact ; le musée fonctionne entièrement sans argent liquide. Cela vaut également pour la boutique du M HKA.
  • Pour éviter autant que possible le contact physique, mais quand même offrir aux visiteurs la possibilité de s’informer au maximum et de profiter des expositions, l'information pour les visiteurs est disponible en ligne. Pour les familles, le musée a élaboré une offre spécifique que vous pouvez télécharger gratuitement en ligne.
  • Chaque exposition suit un itinéraire spécifique afin d’éviter que des visiteurs de différentes expositions ne se croisent. Pour cette même raison, le M HKA prévoie une entrée et une sortie séparées : l’entrée au musée se situe comme toujours au 32 Leuvenstraat, 2000 Anvers. À l’intérieur du musée, tous les itinéraires et la sortie sont clairement indiqués au moyen de flèches au sol.
  • À différents endroits du musée, le M HKA installe des points de rafraîchissement où les visiteurs trouveront du gel hydro-alcoolique, des serviettes en papier et une poubelle fermée.

La Maison de Panamarenko reste encore provisoirement fermée, car sa dimension ne permet pas le respect des mesures de distanciation sociale. En ce qui concerne De Cinema, nous allons nous concerter avec nos partenaires de De Studio, dès que le Conseil National de Sécurité se sera prononcé sur les projections de film, de même que pour la réouverture du M KHAFÉ, nous nous alignerons sur les règlements émis pour le secteur des cafés et restaurants.


Ce que le M HKA fait en plus ou différemment

Un espace public qui garantit la sécurité sanitaire est actuellement notre priorité à tous. Parallèlement, nous partageons un plus grand défi :  comment transformer cette situation modifiée en une expérience confortable et plaisante ? Comment marier « distanciation sociale » et l’expérience, le vécu physique, la réflexion, le sens, le réconfort et la détente ? Comment trouver un nouvel équilibre positif entre liberté personnelle et attention portée à la relation avec l’autre ? Le M HKA est disposé à constituer pour tous ses visiteurs un laboratoire de cette expérience post-confinement.

Le M HKA souhaite – comme pendant la période de fermeture obligatoire – continuer à accorder de l’attention à la situation de tant de personnes avec lesquelles nous collaborons (free-lances, guides, revue d’art, techniciens externes, etc.) et qui ne disposent pas de filet de sécurité. Ce sont des collaborations de grande valeur que nous chérissons et que nous souhaitons continuer à développer à l’avenir – un avenir qui risque d’être assez différent. Aussi voulons-nous sciemment continuer à porter nos requêtes de solidarité, d’entre-aide, d’attention et de cohésion – vécues comme urgentes en cette période de crise – vers un futur qui pourrait devenir tellement plus que juste business as usual.

Pendant le confinement, le M HKA a mené une réflexion interne. Nous avons détecté quelques opportunités qu’offrait cette situation difficile et en avons profité pour élaborer des actions et des trajets de développement stratégique qui consolident notre quintessence en tant que musée, autant pour ce qui est de la réouverture que des lendemains du déconfinement. Des groupes de travail intersectoriels s’attellent à divers sujets, tels que poursuivre la structuration de la documentation relative à la collection, peaufiner l’archivage des expositions, reconsidérer le traitement opérationnel de la profusion de données propres au fonctionnement muséal ou encore repenser notre avenir commun avec nos partenaires de L’Internationale et du CIMAM (International Committee for Museums and Collections of Modern Art).

Notre défi pour demain est clair ; comment bien rouvrir le musée et le faire fonctionner au cours de la longue période lors de laquelle la Covid-19 continuera à déterminer nos comportements sociaux ? Les enjeux pour après-demain sont divers, mais le principal est de continuer à se focaliser durablement sur les notions ayant émergé durant la période de réflexion que fut aussi le confinement.

Story image

 

M HKA HEROPENING PERSBERICHT M HKA_HEROPENING_PRESS_NL.pdf - 69 KB Maatregelen bezoekers M HKA Maatregelen_bezoekers_M HKA.pdf - 55 KB