Deux designers belges ouvrent un nouveau lieu pour exposer leurs créations à Gand

Deux designers belges ouvrent un nouveau lieu pour exposer leurs créations à Gand

En plein cœur de Gand, les designers Simon Saelaert et David Braeckman (Ministry of Mass) ouvrent ÉTALÉ : un nouveau lieu où l’un et l’autre exposeront à partir de 18 décembre leurs dernières créations. 

Les deux designers – dont les ateliers sont voisins, mais qui travaillent en autonomie – souhaitent avant tout montrer au public à quoi ils se consacrent, ce qui stimule leur passion de créateurs. Pour les amateurs, c’est l’occasion idéale de découvrir leur mode d’activité, leurs projets et leurs objets de manière personnelle et informelle. À un stade ultérieur, Saelaert et Braeckman comptent inviter d’autres créateurs à dialoguer avec leurs propres œuvres dans le cadre d’ÉTALÉ.

Bien que Braeckman et Saelaert travaillent différemment, ils partagent une idéologie commune et un profond intérêt pour l’artisanat. Leurs projets mûrement réfléchis et leurs objets à tirage limité sont autant de réactions contemporaines à la société du tout-à-jeter. Ils jouent avec les techniques, les matériaux et les formes pour attirer l’attention sur le travail manuel, la beauté, la qualité, les détails et la durabilité. 

Les deux designers refusent d’adopter les tendances actuelles. À une homogénéité prémâchée, dominée par l’interchangeabilité, la production de masse et la quantité, ils préfèrent des objets uniques, exclusifs et faits main – des petits accessoires aux gros meubles – où la qualité et la durabilité sont prioritaires. Leurs meubles et objets artisanaux sont conçus pour durer plusieurs générations. 

La décision d’ouvrir leur propre espace est aussi une réponse aux difficultés de la période actuelle, où les salons sont annulés et les événements reportés. Convaincus qu’un lieu d’exposition et de rencontre favorise la chaîne courte et les contacts personnels, Saelaert et Braeckman proposent un endroit permettant le contact direct entre concepteur et amateur, fabricant et acheteur. 

ÉTALÉ — Simon Saelaert & David Braeckman
Gebroeders Vandeveldestraat 15,
9000 Gent
Ouvert à partir du 18 décembre, du mercredi au vendredi, de 12h00 à 17h30, et sur rendez-vous 
www.étalé.com


David Braeckman - Ministry of Mass 

Diplômé en 2010 de la Product Design Academy d’Anvers, David Braeckman (°1986, Gand) a fondé en 2012 son propre atelier Ministry of Mass, où il conçoit des pièces uniques sur mesure à la demande de ses clients, réalise des intérieurs en collaboration avec des architectes débutants ou confirmés et concrétise ses projets personnels.

Les facteurs communs à tous les projets sont une analyse approfondie, une forte empathie et une mise au point minutieuse. Braeckman s’implique autant que possible dans l’ensemble du processus créatif : de la conception à la production.

Braeckman réalise, dans un esprit d’ouverture et de liberté, des meubles en édition limitée – lampes, tables, sièges et petites pièces design -  qui constituent sa réponse à ce qui manque, selon lui, dans notre société, comme la patience, l’attention et le jeu. Lui-même ne se prive pas de jouer. Avec les formes, les matériaux et les fonctions. Sans craindre les commentaires, la critique et la réflexion sur notre pratique actuelle en tant que société de production et de consommation. Il en résulte des objets artisanaux fonctionnels, associant esthétique, durabilité et qualité. Et, malgré sa polyvalence dans le choix des matériaux et les processus de production, Braeckman en revient souvent à des matériaux bruts comme le béton (ciré) et l’acier, qu’il combine avec des matières plus chaudes comme le bois et les tissus.  

Chez ÉTALÉ, David Braeckman présente une lampe à suspension en marbre en plus d'une table ronde en micro-mortier, une matière très similaire en apparence au beton ciré et au tadelakt, mais finie avec une huile de protection anti-salissures. 

 


Simon Saelaert

Simon Saelaert (°1979, Gand) est un fabricant de meubles autodidacte, dont l’amour de la technique s’est développé lors de ses expériences professionnelles dans la construction navale, un ‘style’ où les techniques traditionnelles et un travail très technique vont de pair avec des matériaux comme l’époxy, le bois massif et le contreplaqué.  

Il y a 10 ans, Saelaert a lancé son propre atelier, où il puise dans sa connaissance approfondie des techniques traditionnelles et contemporaines pour fabriquer des meubles et des objets qui transcendent la fonctionnalité pure. Saelaert est un fabricant qui comprend et exécute chaque partie du processus avec une parfaite maîtrise des matériaux et des techniques. Il n’a peur ni des nouvelles techniques ni des matériaux exotiques et s’efforce toujours d’atteindre un degré d’achèvement aussi élevé que possible. Luxueux par leur finition, ses objets n’en sont pas moins modestes, axés sur l’artisanat et la qualité.  

Saelaert se définit volontiers comme une variante moderne du fabricant de cabinet d’art du XVIIe siècle. Non à cause du meuble lui-même, mais parce que les fabricants de l’époque étaient en quête de nouvelles techniques et ne s’arrêtaient pas à la fonction de l’objet. Comme Saelaert, ces ébénistes partaient de certaines techniques, qu’ils perfectionnaient et épuraient avant de les appliquer à leurs projets. 

Chez ÉTALÉ, Simon Saelaert présente une armoire et une bibliothèque, ainsi que quelques ustensiles plus petits tels que des planches à découper et des tournevis tournés à la main fabriqués dans des bois exclusifs. Le cabinet attire l'attention et peut être considéré comme une ode contemporaine aux ébénistes des XVIe et XVIIe siècles. Le cabinet, entièrement fabriqué à la main à partir de chêne français calciné, d'ébène, de padouk génétiquement déformé, d'ivoire de mammouth et de laiton, offre de nombreuses possibilités d'utilisation.